La vision de l’entreprise: produire et consommer localement pour améliorer la qualité de vie des habitants de l’Afrique de l’ouest

Historique

Je réponds au nom de Ladji FAINKE, Ingénieur agronome, originaire de Kayes au Mali.

Je suis le fondateur de KOOLFARMER qui a été reconnue formellement suite à sa nomination comme lauréat au concours STARTUP de TOTAL Mali Edition 2016.  Je suis aussi cofondateur du concept « Panier vert » lauréat de startup weekend de Bamako 2016.  Je suis le nominé de l’initiative climat du Maroc, gagnant du prix de la Fondation Tony Elumelu, du concours de plan d’affaire PROCEJ Mali et finaliste national de programme accelerate 2030 de l’année 2017.

J’ai participé au Forum sur l’environnement et Salon international des Technologies environnementales au  palais des congrès de MONTRÉAL et au symposium sur les sols de Régénération Canada grâce à l’initiative de LOJIQ LES OFFICES JEUNESSE INTERNATIONAUX DU QUEBEC durant l’année 2019.

Dans la même année j’ai fait des stages au Canada au sein de 8 fermes maraichères biologiques bio intensives mécanisées et semi mécanisées en vue de développer mes compétences et connaissances sur la production biologiques de légumes.   Je désire maintenant partager mes savoirs au Mali en particulier et en Afrique en général.

Une passion naturelle de produire et consommer localement !

Ce projet existait dans ma tête et dans mon cœur bien avant que je démarre ma ferme maraichère dans ma commune.

En 2011, j’effectuais mon stage de fin de cycle en Agronomie à Tambaroua Bussiness Farming sise Samanko ou j’ai notamment expérimenté la culture d’oignon en hivernage avec beaucoup de succès. J’ai alors proposé mes oignons à une vendeuse de légumes au bord de la route, elle était toute ébahie de voir des oignons frais et sains à ce temps de l’année et m’a dit «diabakourani sisa » c’est-à-dire « des nouveaux oignons en cette période », elle voulait tout acheter!

Il y a un manque de légumes locaux à certains temps de l’année et c’est ce qui m’a donné l’idée de développer cette activité afin de satisfaire les besoins du marché. Voilà un modèle d’agrobusiness adapté à l’Afrique.

Le pourquoi KOOLFARMER dans ma communauté ?

L’idée de KOOLFARMER vient d’un constat simple au niveau de l’approvisionnement en fruits et légumes. Le supermarché de Sadiola, les marchés locaux, ainsi que les marchés des sites d’orpaillages des villages environnants, se heurtent aux mêmes problèmes : l’irrégularité dans la livraison, l’indisponibilité temporaire de certains produits, leur qualité médiocre et la variabilité imprévisible des prix des produits à certaines périodes (le prix de vente est parfois multiplié par 10 à certaines périodes). Les étals des marchés sont dominés par les produits d’importation (du Sénégal, du Maroc, d’Espagne…), généralement de basse qualité. Le transport de ces produits requiert de l’énergie et entraîne des émissions de gaz à effet de serre.

Cette situation est due principalement à l’absence de fermes professionnelles en maraîchage dans la région et au manque de compétences techniques des producteurs locaux informels (principalement céréaliers et orpailleurs). De plus, il manque de variétés adaptées et les techniques culturales ne sont pas maîtrisées en hivernage. Enfin, la production de légumes, comme la tomate et l’oignon, subit l’utilisation abusive d’intrants tels que les engrais et pesticides inadaptés, frelatés ou périmés. Ces intrants polluent l’environnement, ce qui présente un réel danger pour la santé et les écosystèmes.

Face à ce besoin, et dans le souci de produire des fruits et légumes avec des techniques adaptées au climat et des méthodes non polluantes, l’initiative KOOLFARMER a vu le jour dans ma commune afin de solutionner cette problématique par la formation et l’appui conseil en technique de production, la production de proximité et la vente des fruits et légumes respectant les normes sanitaires et environnementales.